Bandeau mail H_2020 7 cm L 200 k.jpg
Bandeau mail 2018 Horizontal.jpg

10 Septembre 2021 

European Garden Award : un parc bruxellois primé 

Depuis 2010, le Réseau Européen du Patrimoine des Jardins (EGHN), associé à des partenaires issus de quatorze pays, décerne chaque année des prix mettant à l’honneur des jardins européens. Le souci de l’esthétique ou le talent horticole figurent au rang des critères de sélection.

Pour briguer une place de finaliste ou un titre, l’esprit d’innovation, la durabilité d’un jardin ou son insertion dans un espace urbain comptent tout autant. Sont également distingués l’engagement citoyen ou les offres proposées aux visiteurs. 

Quatre catégories de jardins sont récompensées. La première, classique, prime la « mise en valeur d’un jardin historique », lorsque des mesures exemplaires de restauration, d’entretien, de développement, de formation, d’intégration sociale, de service aux visiteurs ou de protection de l’environnement y ont été particulièrement développées. La deuxième distingue le « concept contemporain innovant de parc ou jardin » d’une œuvre finie ou en cours de réalisation. Le « prix spécial de la Fondation Schloss Dyck » récompense une initiative qui a rendu possible la création, la préservation ou la restauration d’un jardin ou encore une manifestation culturelle et botanique réussie. Depuis 2014, la quatrième catégorie les politiques publiques sont mises à l’honneur et plus spécialement les mesures ou les concepts « écologiques » à l’échelle d’une ville ou d’une région.

Cette année le Parc de la Senne à Bruxelles a remporté la seconde place dans la catégorie du 2ème prix (concept contemporain innovant).

Pour découvrir quelques vues du parc, cliquez ici

07/12/2020 

Le Jardin botanique de Meise réduit son empreinte écologique 

Le Jardin botanique de Meise veut réduire de moitié ses émissions de CO2 d'ici 2030 et les ramener à zéro d'ici 2050. Une étape est à présent franchie pour accroître l'efficacité énergétique des serres et des bâtiments grâce à l'installation d'une centrale de cogénération et à l'utilisation d'un ordinateur climatique. Pour en savoir davantage, cliquez ici

27/10/2020 

Deux chercheurs du Jardin botanique de Meise récompensés pour leurs innovations 

Fin octobre, les prix internationaux du Ebbe Nielsen Challenge ont été remis par le Global Biodiversity Information Facility (GBIF).

Ces prix annuels visent à encourager les scientifiques, les experts en bioinformatique, les cartographes et autres experts à publier des données sur la biodiversité de manière innovante. Maarten Trekels et Quentin Groom, deux chercheurs du Jardin botanique de Meise, ont remporté la deuxième place. Pour en savoir davantage, cliquez ici

Quelques pistes pour améliorer ses connaissances et sa pratique du jardinage 

 

• Comment plesser une haie ? 

Le plessage consiste à entailler la base des arbres d'une haie sur plus ou moins les trois quarts du diamètre de leur tronc afin de les rendre flexibles, pour pouvoir les incliner et les tresser de part et d'autre de piquets morts ou vifs, pour former une clôture végétale vivante. Découvrez ici une vidéo instructive, proposée par le Centre d'écologie Terre vivante.

 

• Gérer l'eau au jardin et plus spécialement au potager 

Notre été s'est révélé particulièrement chaud et sec. Le Centre d'écologie Terre Vivante propose des pistes pour économiser l'eau au potager et dévoile des techniques pour conserver l'eau dans le sol. Pour découvrir ses solutions à ces grandes problématiques des jardiniers pendant les fortes chaleurs, cliquer ici

Terre vivante organise aussi des stages. Découvrez ici son programme.

Plus bas sur cette page, Agnès Pirlot vous dévoile ses conseils pour faire face à la sécheresse.

• Jouer au naturaliste...

Rechercher, découvrir et identifier plantes, insectes et autres animaux de votre jardin ou lors de vos promenades directement avec votre smartphone via observations.be ou avec des photos que vous téléchargerez sur ce site.

 

(Re)découvrir les plaisirs simples que procurent les plantes... 

Les choses simples ne seraient pas les plus grandes choses de la vie ?

Les «simples», ces plantes utilisées depuis l'antiquité pour leurs vertus médicinales méritent d’être redécouvertes. Pourquoi, ne pas envisager de les accueillir (davantage) dans votre jardin ? Des plantes médicinales bien sûr mais aussi des plantes aromatiques et condimentaires qui, bien souvent, possèdent elles aussi des vertus thérapeutiques.

« Le Jardin des merveilles » d’Isabelle Cornette a été réédité récemment. Cet ouvrage pourra vous guider dans votre démarche tout en vous donnant de précieux conseils pour devenir acteur de votre bien-être. Isabelle vous propose une herboristerie simple et gourmande pour prendre soin de votre « nature »…

Les simples peuvent être aussi découvertes lors de promenades. Le livre « Cueillette buissonnière dans le bocage » vous familiarisera avec les usages populaires des plantes sauvages… La page Facebook de l'Aquascope de Virelle vous vous partage ici les dernières nouvelles de ce magnifique coin de nature.

Et pourquoi pas suivre une formation en ligne avec Le Chemin de la Nature...

• Pour les enfants mais aussi pour tous ceux aiment la nature 

La nature est la plus belle salle de jeu. Natagora propose un cahier d'activités à faire avec les enfants pour le plaisir d’apprendre, de jouer ou de cuisiner, pour accueillir un peu mieux la nature chez soi et pour fournir des données utiles à nos spécialistes. Les amateurs comme les experts trouveront de quoi se mettre sous la dent avec "Devine qui confine à la maison". Découvrez leur beau programme ici.

 

• Visiter le domaine de Mariemont 

Si le musée est à nouveau fermé depuis le 29 octobre, le parc reste accessible gratuitement sous certaines conditions que vous découvrez ici.

Visiter les jardins du Château du Rivaux à Lémeré (F)  Infos

• S'informer et ensuite passer à l'action... 

• L'info lettre de Xavier Leroy est un mine d'infos utiles pour les jardiniers curieux et critiques. J'adore le ton de ses lettres et ne peux que vous recommander de vous y abonner via ce formulaire-ci sur gerbaud.com : un site qui regorge d'infos.

• La chaîne Youtube Le Potager d'Olivier, vous offrira elle tout ce que vous devez savoir sur cet univers légumier mais pas que... Cette chaîne a pour vocation d'être "au cœur du potager avec le cœur". Vous découvrirez vite en visionnant quelques vidéos, qu'Olivier Puech est très sensible. Être connecté avec la terre, le sol, nourrir sa famille, croquer la vie... lui procurent du bonheur. Il souhaite partager et promouvoir, haut et fort, le formidable atout d'avoir un potager et d'y consacrer du temps... Le potager vous le rendra cent fois...

• Développer sa culture générale 'végétale' avec la Société Nationale d'Horticulture de France (SNHF).

De nombreux articles sont disponibles en ligne sur le site de la revue «Jardins de France». Coïncidence, son dernier numéro résonne avec 1 des 2 supplément du n° Eté de l'agenda 'Au Fil des Saisons'. Le n° 658 de «Jardins de France» s'intitule : «Plantes sympas et fleurs du mal» dont voici l'éditorial : Quand on y regarde de près, toutes les plantes présentent un double visage. Elles sont quelquefois sympathiques : on peut les admirer, les consommer, les utiliser pour des usages médicinaux ou de bien-être, sans risque. D’autres fois, au contraire, elles peuvent devenir de redoutables empoisonneuses. Alors, les toucher ou les consommer font courir des risques graves. L’objet des articles de ce Grand Angle n’est pas de faire peur mais d’informer, d’attirer l’attention sur les bienfaits et les dangers potentiels tout en dédramatisant et en relativisant les risques. Méfions-nous des belles ornementales et de nos légumes. Mais si le danger existe, le risque est faible. Les plantes médicinales seront mises en question par un ethnologue, des pharmaciens, un sélectionneur et un sénateur. Le passage de la plante qui sauve à la plante qui tue s’avère bien ténu et la réglementation indispensable.

 

La rubrique 'connaître' sur le site www.jardiner-autrement.fr rappelle les fondamentaux pour un jardin en bonne santé, en faisant le point sur les techniques alternatives efficaces. Son but : apporter des clés pour réussir un jardin plus respectueux de la nature.

• Prendre le temps de se cultiver après avoir cultiver son jardin ou son potager... 

- 2020 était programmée pour être l'année Van Eyck à Gand. Pour que le public puisse malgré tout admirer depuis chez eux l'Adoration de l'Agneau Mystique, une nouvelle publication sur les fleurs et les plantes de ce chef-d'œuvre des frères Van Eyck est sortie de presse et s'intitule : "A la recherche du paradis. La flore de l'Agneau mystique"

Les connaissances botaniques et la faculté d'observation des Frères Van Eyck étaient fabuleuses. Ce livre vous apprendra également tout, sur les usages médicinaux et la symbolique des fleurs et des plantes au Moyen Âge. Cet ouvrage dévoile de nouvelles informations et les premières photos de la restauration de ce retable.

Commandez cet ouvrage ici

• S'évader avec "La terre est un jardin" d'Agnès Pirlot via son ordi ou sa tablette en cliquant ici.

Les sujets de sa newsletter sont variés. N'hésitez pas à vous y abonner. Elle nous a notamment parlé du potager ; livré un très beau témoignage ; offert un magnifique reportage sur Floralia Brussels ; dévoilé un dossier sur l'Artemisia annua, cette plante qui soigne la malaria mais pas que... ; offert un autre très beau reportage sur les rhododendrons et les azalées en fleurs de la Feuillerie ; partagé son regard admiratif sur Le Vieux Manant, ce superbe jardin implanté tout près du dernier QG de Napoléon ; divulgué de sages conseils pour faire face à la sécheresse dans nos jardins ; enivré avec le parfum des lavandes, l'or bleu de la Provence ; rappelé les gestes pour avoir un joli jardin cet été ; établi la palette des 50 nuances de vert des hostas, ces plantes opulentes des jardins ; montré l'intérêt des fleurs légères et des feuillages aromatiques des Pelargonium botaniquesun monde d'effluves et de senteurs ; écrit un article sur les hortensias, ces stars de l'été qui fleurissent de juillet à octobre ; expliqué comment réussir la culture des delphiniums, ce grand bleu si exigeant... Jardinière convaincue, Agnès nous rappelle que prendre soin de son jardin, c'est aussi préserver la santé de la terre. Elle nous invite à pratiquer la permaculture au jardin, à choisir des amendements, à soigner notre jardin avec des méthodes douces, des insecticides et fongicides d'origine végétale ou minérale ou encore à cuisiner des plantes sauvages comestibles. Et oui, la terre, c'est ce que nous avons de plus précieux....

• Découvrir les créateurs de jardins privés dans la région Centre-Val de Loire (France).

En 2011, la Fondation des parcs et jardins de France (FPJF) avait aidé l’Association de Parcs et Jardins de la région Centre à réaliser une série de documentaires qui montrent les jardins et leurs créateurs, recueillent leur témoignage, filment leur regard, captent leur ressenti. Une belle manière de garder la mémoire de ces lieux d’exception, encourager la pérennité de ces créations, raconter l’histoire de ces jardins voulus par des hommes et des femmes de passion, tournés comme leurs arbres, vers le futur. L’APJRC a filmé uniquement dans des jardins privés, chez ceux qui ont créé ces jardins et qui les font vivre. Cliquez ici.

• Ecouter en ligne des conférences de l'Institut Européen des Jardins et Paysages  ici

• Visiter virtuellement la Fête des plantes de Beervelde (B-9080) 

Si les journées des plantes 2020 ont dû être annulées, les organisateurs ont pourtant eu la bonne idée de proposer ici une fête virtuelle avec notamment une carte où vous pourrez découvrir tous les exposants que vous auriez pu rencontrer. De quoi choisir une future excursion ou envisager une commande ?

31/07/2020 

Franc succès pour le recensement des papillons de jardin proposé par NATAGORA

L’opération «Devine qui papillonne au jardin» a battu des records avec près de 3350 jardins participants. Loin des sécheresses de 2019, la météo propice de juillet a permis aux compteurs d’observer des espèces communes, moins fréquentes ces deux dernières années, telles que les azurés ou le paon du jour. Et les aménagements au jardin sont allés bon train.

Pour en savoir davantage, cliquez ici

JARDIN-DES-MERVEILLES_COVER-BOUTIQUE-768
Cueillette dans le bocage cov.jpeg
Domaine de Mariemont vue aerienne.jpg
Agneau mystique.jpg
Pirlot La terre est un jardin logo_white
Gazé_par_Benjamin_Legrain_Natagora_6_c

25/05/2020 

Franc succès pour #HOMEsafari proposé par le Jardin Botanique de Meise

Le week-end des 23 et 24 mai, de nombreuses personnes ont cherché avec assiduité plantes, insectes et autres animaux dans et autour de leur maison. L'application ObsIdentify a été téléchargée 3 000 fois. 67 000 espèces ont pu ainsi être identifiée.10 000 d'entre elles

ont été enregistrées dans la base de données observations.be...

Pour en savoir davantage, cliquez ici

Homesafari 4 cmL 300 dpi.jpg

09/03/2020

L’Ashwagandha, la guérisseuse (Ginseng Indien)

• La plante 2020 de la campagne « Cultivons-Nous! Pour la Libération des Plantes Médicinales » de Kokopelli

09/01/2020

Le monde de la rose est à nouveau en deuil

Retrouvez trois magnifiques hommages à Daniel Schmitz : 

- Celui d'Isabelle Olikier sur son blogA Little Bit of Paradise.

- Celui de l'herboriste Isabelle Cornette qui habitait son village : ici

- Et celui de Noëlla Chainieux sur le site de l'émission Jardins et Loisirs

Le lien vers le reportage qui lui fut consacré et diffusé en mars 2016

avec des conseils de taille à la clef... 

ainsi que son faire-part de décès et l'origine de sa passion pour les roses

qu'il nous dévoila lors de la rédaction de 'Racines de 100 passions',

le supplément qui célébra les 25 ans de l'agenda 'Au Fil des Saisons'.

Sur son blog, Isabelle Olikier cultive la mémoire de Daniel.

Dans une compilation d'enregistrements télévisés et radiophoniques, elle vous propose de retrouver les nombreux conseils qu'il divulguait aux amateurs de roses.

La pépinière Les Roses de Daniel aura encore de longues de belles années devant elle. Christiane & Olivier, les 2 ouvriers de Daniel, assureront le côté technique (production & vente des rosiers) et Bernard, le frère de Daniel, la gestion. Pour en savoir davantage, découvrez ici le reportage du 14 mai 2020 de Vedia, la TV locale de la région de Verviers. Et très régulièrement, Bernard Schmitz poste des nouvelles sur la page Facebook.

05_Schmitz_Création_'Delicieuse_Gourman

'Délicieuse Gourmandise',

la dernière création de Daniel Schmitz et sa première création parmi les grosses fleurs.

18-20/10/2019 

2 pépinière belges récompensées à Chantilly

La Pépinière du Vent Val s'est vue attribuée le Prix du Domaine de Courson pour son choix d'arbres et d'arbustes parfaitement adaptés à l’évolution de notre climat, chaud et sec en été, humide en hiver. Le jury a également estimé que la pépinière se distingue par la pédagogie qu’elle manifeste en accompagnant les jardiniers de tous les conseils indispensables pour réussir leurs plantations. (pages 2 & 15)

Dans la catégorie 'Arbres et Arbustes', la Pépinière Damien Devos a reçu une recommandation pour son Schefflera delavayi. (page 18)

Pour en savoir davantage sur le palmarès, cliquez ici

Chantilly.jpeg

27-29/09/2019 

2 pépinières belges récompensées à St-Jean de Beauregard

• Silène pour la diversité de sa collection de semences.

La Pépinière du Vent Val pour la scénographie de son stand.

Pour en savoir davantage sur la remise des trophées, cliquez ici

00_Site_CR_Prix_et_Trophées_Automne_2019
'Aurore de Brunehaut'
'Aurore de Brunehaut'

Photo : Isabelle Olikier

press to zoom
'Aurore de Brunehaut'
'Aurore de Brunehaut'

Photo : Isabelle Olikier

press to zoom
Champ de rosiers à Lesdain
Champ de rosiers à Lesdain

Photo FWH

press to zoom
'Aurore de Brunehaut'
'Aurore de Brunehaut'

Photo : Isabelle Olikier

press to zoom
1/35

Emile Foucart (1946-2019)

 Le rosiériste de Lesdain est parti pour le pays des étoiles, le 11 juillet 2019.

Les amoureux de la reine des fleurs auront certainement croisé un jour la route d’Émile et de sa sœur Marie-Rose lors de la visite de leur jardin où des roses anciennes côtoient leurs obtentions.

Si la chanson de Gilbert Bécaud résonnait le 16 juillet dans l’église du petit village de Lesdain à la fin de la cérémonie des funérailles d’Émile, les paroles accompagneront dorénavant Marie-Rose.

Grâce au pépiniériste Éric Larsy, les obtentions d’Émile issues de semis :

‘Princesse’ Violette’, ‘La Surprise du Chef’, ‘Luc Noël’, ‘Mélanie’, ‘Émile’…

seront encore multipliés et disponibles notamment lors des futures

portes ouvertes du jardin.

Ces rosiers remontants, vous pourrez aussi les admirer à La Glanerie, un petit village situé à quelques kilomètres de Lesdain dans l’entité de Rumes. Au cœur du village, Isabelle Olikier a créé, avec beaucoup de poésie, une roseraie qu’elle entretient... religieusement... Dans un écrin de plantes fleuries choisies avec soin, elle a mis en valeur des obtentions du rosiériste australien Warren Millington. Un espace tout particulier a été réservé à celles d’Émile : un bel hommage qui continuera à s’épanouir dans ce lieu ouvert à tous et gratuitement, d’avril à octobre, de 9 à 19h.

A l'avenir, l’agenda ‘Au Fil des Saisons’ vous informera des événements qui s’y dérouleront ainsi que des dates des portes ouvertes chez Marie-Rose.

Quelques autres hommages à Emile Foucart :

Luc Noël dans l'émission de Jardins et Loisirs du 22 septembre 2019.

La FWH et Eric Larsy dans la revue n° 116 de la Fédération Wallonne Horticole.

'Allévia', une nouvelle rose de chez LENS-ROSES a été baptisée dimanche 23 juin 2019

• Cette rose humanitaire contribuera à financer de la recherche médicale et scientifique

L'hybride moschata 'Allevia' offre des petites fleurs très doubles (3 cm) d'une couleur unique au sein de ce groupe de rosiers. Ses fleurs forment de grands bouquets pyramidaux, tout au long de l'été. Un léger parfum renforce le charme de ce rosier. Ses branches s'arquent naturellement et n'ont quasi pas d'épines. Ce rosier, sans raideur, apportera un air bucolique et sauvage aux jardins et atteindra 1 à 2 m de hauteur. Allevia' a reçu Son Altesse royale, la Princesse Astrid comme marraine et comme parrain : Régnier Haegelsteen, le président de la Fondation Saint-Luc.

Infos